Quelle trame suivre ?

1er temps : introduire

Idéalement, comme dans tout projet, il faudrait avoir un temps de recueil d’impression, de connaissances pour laisser à chacun l’opportunité de faire un lien entre le thème et sa propre expérience.

Vous trouverez des pistes de travail dans l’article « En 5 min ou plusieurs jours : des pistes d’introduction ». L’idée avec ce thème est d’aider à comprendre d’où vient l’image des chauves-souris : qu’en sait-on, qu’en dit-on ? Pour donner l’envie d’explorer.

Une fiche enquête de la campagne des CPN “Les Mal Aimés, j’adore!”

2ème temps : explorer

Vous pouvez commencer par vous penchez sur l’anatomie des chauves-souris. En la décrivant, vous découvrez que ses ailes sont nos mains, qu’elle est elle-aussi un mammifère. Vous pouvez aussi impressionner positivement les enfants en les invitant à découvrir les espèces présentes dans la région en se penchant notamment sur la forme du nez, des oreilles.

Visitez la page décrivant 5 pistes d’activités pour travailler l’anatomie.

CPN – Fiche Anatomie de la campagne “Les Mal Aimés, j’adore !”

L’anatomie permet de poser les bases pour se questionner sur leur régime alimentaire et leur technique très spéciale de chasse. Saviez-vous qu’il existe des chauves-souris nectarivores ou frugivores ? Chez nous, elles sont toutes insectivores cependant.

De là, vous êtes prêts à déduire une partie du cycle de vie des chauves-souris. Peuvent-elles trouver de la nourriture l’hiver ? Quelles pourraient-être les solutions ? Des fiches existent pour représenter leur cycle de vie en fonction des saisons.

Après avoir vu les besoin des chauves-souris, l’habitat peut-être questionné. Où trouve-t-on des chauves-souris ? Est-ce toute l’année ? Quels sont leurs besoins ?

Après toutes ces explorations, vous pouvez vous demander quelles pourraient être les menaces qui pèsent sur les chauves-souris.

3ème temps : partager et agir

Vous pouvez difficilement agir directement pour la protection des chauves-souris. Par contre, vous pouvez être leur porte-parole en les montrant, en éveillant la curiosité des proches des enfants. Si les proches ont été sollicités au départ sur ce qu’ils connaissaient des chauves-souris, ils seront plus réceptifs aux nouvelles connaissances que leur apporteront les enfants.

Fabriquez une chauve-souris, peignez, créez. Autant d’œuvres qui seront chères aux enfants et qu’ils rapporteront chez eux. Quelques idées dans l’article “4 idées de tableaux”